Le webzine de la kinésiologie

Colonne vertébrale - Definition

Aussi connue sous le nom de rachis, la colonne vertébrale est une structure complexe qui englobe des nerfs (comme le nerf sciatique), ligaments, muscles (tels que les muscles intercostaux et abdominaux), disques intervertébraux, le système nerveux central et les vertèbres elles-mêmes.

La section cervicale du rachis est constituée de toutes les vertèbres situées entre la tête et la partie thoracique de la colonne. Extrêmement flexible, cette portion cervicale sert de bouclier à la partie supérieure de la moelle épinière, logée dans le canal rachidien. Plusieurs affections peuvent impacter cette section, le traumatisme (comme une fracture vertébrale) étant le plus fréquent. Les entorses cervicales et l’arthrose cervicale, qui implique la dégradation du cartilage, sont également courantes. Les torticolis résultent quant à eux de déformations ou de ruptures des ligaments au niveau du cou.

Pour traiter ces affections, la consultation d’un professionnel médical est nécessaire. La partie dorsale de la colonne, ou rachis dorsal, est composée de douze vertèbres et se trouve entre les sections cervicale et lombaire, ainsi qu’entre les côtes. Il présente une courbe primaire qui est à la fois rigide et mobile. Une lombalgie, souvent causée par une mauvaise posture, peut parfois survenir dans cette région. Cette condition, couramment appelée « lumbago », nécessite un diagnostic médical.

La partie lombaire du rachis est la plus susceptible de développer des maladies dégénératives. Elle est composée de cinq vertèbres et représente la portion inférieure et mobile de la colonne, se connectant ainsi aux membres inférieurs. De nombreuses affections peuvent affecter cette section, y compris des déséquilibres du bassin, douleurs dorsales, hernies discales et tassements vertébraux.

Enfin, certains traumatismes peuvent affecter le complexe ostéo-disco-ligamentaire, en particulier les lésions au niveau de la colonne cervicale. Ces blessures sont graves et peuvent avoir des répercussions neurologiques.