Le webzine de la kinésiologie

Alicament - Definition

Selon son origine étymologique, le terme « alicament » est une fusion des mots « aliment » et « médicament. » Ce label est attribué à des nourritures spécifiques ayant des propriétés curatives, ou en d’autres termes, qui sont favorables à la santé. Ces produits sont également désignés comme « aliments fonctionnels » ou « nourritures bienfaisantes. » Grâce à leurs nutriments ou micronutriments, ces aliments ont des impacts bénéfiques sur une ou plusieurs fonctions physiologiques. Ils sont capables, notamment, d’améliorer le bien-être d’une personne ou de minimiser les risques de pathologies chroniques.

Il y a principalement deux sortes d’aliments bienfaisants : les alicaments naturels, qui sont appréciés pour leurs qualités intrinsèques, et les alicaments manufacturés, qui ont une valeur nutritive augmentée. Les alicaments naturels incluent des aliments non transformés tels que les fruits, les légumes (comme la betterave, utile pour le système digestif) et la viande. L’ail et l’oignon, par exemple, sont efficaces pour optimiser la circulation du sang et combattre les maladies du cœur. Certains breuvages, comme le thé vert, sont également avantageux de par leurs propriétés antioxydantes.

Les alicaments manufacturés, en revanche, comprennent les produits alimentaires modifiés enrichis en nutriments spécifiques. Les céréales du matin fortifiées en vitamines B et en fer, les yaourts contenant du bifidus actif et les margarines enrichies en stérols végétaux en sont des exemples. En adoptant une alimentation équilibrée au quotidien, il devient naturel d’intégrer ces alicaments dans son régime alimentaire. Pour une alimentation optimale, il est recommandé de varier les types de nourriture consommés.

En ce qui concerne la nutrition, il est important de noter qu’elle ne fait pas partie du champ de compétence de la kinésiologie. En cas de réactions allergiques, d’intolérances alimentaires ou de troubles métaboliques, il est nécessaire de consulter un médecin généraliste qui pourra orienter vers les spécialistes adaptés. Le kinésiologue, de son côté, ne fournit pas de conseils nutritionnels.